Comme une orange

Comme cet océan mer qu’un jour nous pourrons contempler quotidiennement.

Comme l’encre parfumée que j’utilisais au lycée pour écrire à Oumi que sa chevelure m’affolait.

Comme le ciel balayé par les grelots de ton rire.

Comme l’amour qui bat dans nos tempes quand tu te précipites vers nous.

Comme la falaise éblouissante d’où j’ai pu découvrir ma banderole : « Will you marry me ? »

Comme le poncho que je portais durant cette fugue qui aura changé toute ma vie.

Comme cette fin d’été qui sonne tristesse, comme mes yeux abaissés sur le chagrin immense.

Comme un nouveau départ, la vie de grandes pour une grande famille, ma si grande petite lumiere.

Bleu, enfin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s