Lettre à la femme que tu seras #1

Ma Romy, mon amour,

Depuis toujours, les mots sont mon langage. Au fil des ans, eux et moi avons vécu de grandes périodes d’osmose et de longues séparations. J’ai alors toujours tenté de ne pas forcer ce rapport au monde, qui m’a longtemps exclu des autres et qui pour toujours fait de mon silence intérieur une nécessité.

Deux ans avant ta naissance, alors que l’amoureuse et moi commencions à peine à nous projeter dans cette maternité, j’ai senti sourdre le besoin d’une réconciliation avec la plume. C’est à cette époque que j’ai intégré le groupe d’écriture lancé par une amie. Très vite, je me suis prise au jeu. Ces rendez-vous mensuels sont devenus une respiration nécessaire, durant lesquelles j’apercevais parfois celle que j’ai toujours rêvé de devenir. Car s’il est vrai que j’ai la chance de pratiquer un peu d’écriture dans mon métier, ça n’en est pas pour autant mon écriture et celle qui balbutiait en moi ne demandait qu’à éclore.

Ainsi, de mois en mois, pendant plus de trois ans, à l’écoute bienveillante de ceux qui sont aujourd’hui pour moi une agora d’écrivains talentueux, je me suis confrontée au long travail de faire d’une passion un exercice appliqué. J’ai appris plus à leur contact, et grâce a leurs conseils, que je n’avais appris durant les 15 années d’écriture solitaire qui ont précédé.

Au fil du temps, ce groupe d’écriture a évolué et nous sommes devenus un très petit nombre, une poignée de femmes, avec pour ambition d’écrire un recueil commun. Mais nos soirées, sans doute par nécessité, même si elle traitaient toujours d’écriture, se sont muées en lieux de conversations, d’échanges, pour les architectes du monde que nous tentons d’être. Nous avons été moins assidues dans les exercices que nous nous fixions nous-mêmes. J’ai alors appris qu’il y a toujours une belle excuse pour ne pas se confronter au rêve.

Ensuite à germé en moi l’espoir de t’accueillir, et je me suis consacrée tout naturellement à la préparation de ta venue. Lorsque tu es née, mon amour, il m’a été difficile de revenir un roman que j’avais entamé, ce portrait de vie d’une femme en lutte pour sa liberté. 17 mois plus tard, je ne m’y suis toujours pas replongée. Je pense souvent à cette remarque d’une amie, elle-même écrivain : « on ne peut se consacrer qu’à une naissance à la fois. »

Alors aujourd’hui, je fonde cette tradition, ma fille, de t’écrire chaque premier de l’an une lettre sur un sujet qui m’est cher. De te dire, avec des mots simples, toute ma gratitude pour la lumière que tu apportes dans ce monde et dans nos vies. De tisser un peu plus, dans cette espace balbutiant et déjà si protecteur, l’héritage que je souhaite te transmettre. Il est temps pour moi, en 2017, de m’astreindre à plus de sérieux dans ce rêve intime qu’est l’écriture longue. Grâce à toi, à travers ce blog, j’ai pu amorcer un dialogue pluriel autour de cette maternité qui sera mon fil d’Ariane pour devenir celle que j’ai toujours été. Les mots, la poésie, le tête-à-tête exigeant et nu avec le travail de création, font partie intégrante de moi. Il me reste à apprendre l’ascèse du projet, à savoir m’octroyer l’intimité de la solitude nécessaire à cette écriture, et à te montrer que le seul risque à prendre lorsque l’on veut réaliser un rêve, c’est celui de s’en donner les moyens.

Ainsi, ce sera mon vœux pour 2017 : tenter d’être pour toi cette maman qui ne décroche pas les étoiles, peut-être, mais qui vit sur la pointe des pieds pour tenter quoi qu’il arrive de les effleurer.
Je t’aime,

Le monde a besoin de toi.

Maman.

Publicités

2 thoughts on “Lettre à la femme que tu seras #1

  1. Très jolie lettre à ta fille et beau projet que je partage également depuis des années, mais comme tu le dis, on trouve toujours des excuses pour reporter à demain nos rêves. Mais ton texte me donne envie de me replonger dans ce roman commencé il y a plus de 6 ans maintenant et dont les lignes restent inachevées. En tout cas j’aime ta plume et ton écriture alors continue 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s