La vie comme un manège 

Je te regarde du coin de l’œil, bâtir des châteaux invisibles peuplés de faons et d’hirondelles – et je me demande qui tu seras.

Je te vois butiner le sourire de ceux qui prennent la peine de s’agenouiller pour échanger à ta hauteur – il t’arrive de caresser leur joue avec cette tendresse brute qui te caractérise, et je devine alors comment tu aimeras.

Je t’écoute repousser les ombres dans un duel d’intimidation mémorable, et quand tu es seule gronder les marionnettes de ton théâtre avec assurance et fermeté – je sais alors que tu ne manqueras pas d’imagination.

Et je te suis, ma plus que vive, cheminer vaillamment vers tes apprentissages – la patience, l’autonomie, la frustration, la mesure, l’Autre. Je ne suis jamais inquiète des détours empruntés, ils te feront reconnaître ceux qui souhaitent te connaître pour celle que tu es de ceux qui souhaitent te modeler à leur image.

Ose devenir qui tu es, mon amour, et prends la vie comme un manège.


 

Publicités

One thought on “La vie comme un manège 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s