L’amour existe 


Dans les alcôves, sur les trottoirs et aux frontières debout que nous sommes tant à vouloir abattre. 

Sous la pluie diluvienne, dans les files d’attente des bureaux de vote ensommeillés, il existe dans le fond des poches entre un reste de croissant de la petite dernière, les clés du bureau et la carte d’électeur. 

L’amour existe par procuration, sous les bottes prêtes à battre le pavé des révolutions, il existe ronronnant ou déjà  écumant, il existe de toutes les couleurs.

L’amour est semé dans le cœur de nos enfants aux joues rougies, sur leurs fronts  multiculturels où l’on peut lire les devises d’une génération que j’espère bercée de dialogues et de mains tendues.

Il est tapi, prêt à éclore. Il n’attend pas d’encouragements, mais seulement qu’on lui cède son espace de respiration. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s