#onnestjamaiscontent

« Non, tu ne vas plus être suivie par moi parce qu’on est trop loin, et je sais comment ça se passe. Une fois sur deux tu annuleras au dernier moment et quand tu arriveras à venir, tu auras 40 min de retard. »

C’est sur ces mots que mon maïeuticien a rompu avec moi quelques jours après l’arrivée de Romy, refilant mon dossier à « sa meilleure copine » qui avait l’avantage « d’exercer à deux pas ». Un salut, et bon vent. Je l’avais trouvé un peu cavalier, je me connaissais assez bien pour dire que j’y arriverais. C’était une question d’organisation, et j’avais téléchargé Wonderlust. #injustice

Puis j’ai appris.

Que la sieste ne dure jamais exactement aussi longtemps que la veille, et que tu ne peux rien prévoir. Qu’il suffit que tu aies donné rendez-vous à tes potes à 16:30 pour qu’elle s’étire jusqu’à 18. Que même quand tu projettes de te déplacer en voiture, le départ reste une zone floue unquantifiable – parce que t’as oublié la compote et que le siège bébé ne veut pas s’enclencher et que ton téléphone est déchargé parce que ta minie à regardé des vidéos pendant que tu mettais tes chaussures et qu’en parlant de sandales, elle les a mis à l’envers, et qu’une fois bien installée dans son siège elle lancera une alerte couche, que tu ne peux décemment pas ignorer pour ta propre sérénité routière. J’ai appris qu’il ne suffit pas d’avancer son repas d’une demie-heure pour être à l’heure – qui déjeune de bon cœur à 11:30 ? Que l’enjoindre à se dépêcher pour attraper le bus chaque matin ne fait que provoquer l’indignation de la minie, qui te regarde éberluée et te répète pour la millième fois qu’elle veut aller voir sa copine à l’étage du dessus. Que les trains bradés ne tombent étrangement jamais bien avec tes horaires de parent, et que pour économiser 50€ tu hésites un instant à prendre le TER qui te fait passer par Amiens pour aller de Paris à Lyon. J’ai appris que le temps des tendresses et des confidences ne se mesure pas, il impose sa loi et surgit dans ta réalité chronométrée sans prendre en compte que sans ces 20 minutes de palabres lovées l’une contre l’autre, on l’aurait eu ce maudit bus.

J’ai compris, que ce ne sont pas nos minis qui sont les maîtres des horloges. Mais leurs besoins. J’ai lu, dans le regard lointain de ceux qui ont encore la liberté ultime de ne songer qu’à leurs propres envies, des marées d’incompréhension. Et j’ai compris que mon maîeuticien avait été bien avisé de me confier à sa copine, parce que c’est sur, je n’aurais jamais été à l’heure à ses rendez-vous. #naïveté.

Depuis quelques semaines, à l’approche des deux ans, Romy montre des signes de souplesse. Elle s’accroche moins à la régularité de son rythme : il devient possible, de temps en temps, de décaler l’heure du coucher, de courir un peu des uns aux autres. Ca ne va pas sans un flot de bavardage ininterrompu, parce que pour réajuster notre gestion du temps, nous nous appuyons sur sa capacité à tirer la sonnette d’alarme.
Aujourd’hui, elle sait dire qu’elle est fatiguée, qu’elle a faim, parfois même qu’elle n’a pas envie d’aller là-bas, ou de voir untel. Elle sait aussi fondre sur nos épaules et murmurer « je t’aime fort », ce carburant si nourrissant quand on est parent d’un tout petit. Et je me surprend, dans cette intimité, à rêver avec nostalgie au bébé rieur qu’elle était. Oubliant par moments que c’est drôlement bon de regagner un peu de liberté. #onnestjamaiscontent

Man0umi_IMG_2052 copy

Publicités

One thought on “#onnestjamaiscontent

  1. Le temps est élastique quand on a des enfants…les retards, comme tu le soulignes, les décalages, et puis qu’il passe vite quand ils sont mignons, et lentement quand on est fatiguées…mais tout temps passé avec eux n’est jamais, jamais perdu!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s