⭐️ Le bleu de la nuit, de Joan Didion ⭐️

À propos de cette question de la peur.
Quand j’ai commencé à écrire ces pages, je croyais qu’elles avaient pour sujet les enfants, ceux que nous avons et ceux que nous aimerions avoir, cette façon que nous avons de compter sur eux pour qu’ils comptent sur nous, cette façon que nous avons de les encourager à rester des enfants, cette façon qu’ils ont de rester plus mystérieux à nos yeux qu’à ceux de leurs connaissances même les plus vagues ; cette façon que nous avons de rester tout aussi opaques à leurs yeux.
[ … ]
À mesure que ces pages avançaient, il m’est apparu que leur véritable sujet n’était pas les enfants, en réalité, en tout cas pas les enfants en tant que tels, en tout cas pas les enfants en tant qu’enfants ; leur sujet véritable, c’était ce refus ne serait-ce que d’envisager cette idée, cette incapacité à regarder en face ces certitudes que sont la vieillesse, la maladie, la mort.
[ … ]
Cette peur.
Ce n’est qu’à mesure que ces pages continuaient d’avancer que j’ai compris que ces deux sujets ne faisaient qu’un.
Quand nous parlons de la mortalité, c’est de nos enfants que nous parlons.
Depuis le jour de sa naissance, je n’ai plus jamais pas eu peur.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Je déroge à ma liste des cent livres, à mesure que Romy grandit, ressentant le besoin de me confronter à l’écriture de la disparition. Joan Didion livre une plume incantatoire, elle écrit sa réalité de mère adoptante, insouciante, mal avertie des enjeux des années d’enfance. Les signes annonciateurs d’un déséquilibre du monde, la peur comme une tenaille d’être abandonnée pour sa fille. Elle écrit la disparition du miracle, la mort de son enfant, celle de son mari survenu quelques mois plus tard, et cette existence agrippée aux heures bleues, entre la nuit tombante sur les couffins ouatés de ses souvenirs de ces nuits implacables, du corps vieillissant seul, désormais que la perte est devenue son éternel présent.
Sublime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s