Femmes d’altitudes

Les femmes hautes, mon amour,
S’habillent de pourpre et d’invisible.
Elles jonglent entre richesses et mesure,
Elle bâtissent des oeuvres que nul ne lit jamais
Mais dont les messages murmurés
Résonnent longtemps au coeur de leurs tribus.
Elles courent parfois les objectifs
Pour être à la fois femmes et mères,
Elles ont des étiquettes cachées dans les manches
Pour n’oublier ni le rêve ni l’existence.
Elles sont aux autres et à elles-mêmes,
Elles aiguisent leur liberté au flanc de choix secrets
Dont elles savent parfois dévoiler l’ambition
Aux filles qu’elles nourrissent
Et qu’elles veulent plus hautes qu’elles-mêmes.

© Man0umi 2017 – Tous droits réservés

Un avis sur “Femmes d’altitudes

  1. Cela faisait si longtemps que je ne t’avais pas lue. Touchée et bouche-bée, une pépite. Comment se fait-il que ton blog n’ai pas été dans mes favoris plus tôt ? Merci à ton récent mail de la Bande à Léon 🙂
    ** bisous cousine, alice*lalysse

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s