La plus jolie de cette vie

"Et maman, tu me trouves jolie mais pas trop grosse maman ?" A ses mots, je ressens cette angoisse souterraine de l'enfance, de l'adolescence. Le ventre qui se tord, la peur du miroir. Cette crainte chevillée au corps, à tous mes corps, de ne pas ressembler à la féminité acceptable - celle qui dispenserait Romy … Lire la suite La plus jolie de cette vie

Publicités

Un ange passe #16

N'arrête jamais de m'éduquer. Ton nez timide dans l'embrasure, tes mains qui travaillent aux mécanismes d'ouverture. C'était il y a un an, c'est plus que jamais ta position dans cette vie surprenante. Ton air constant de dire, on y va. On essaye, on verra bien en chemin ce qui en résulte. N'arrête jamais de m'éduquer, … Lire la suite Un ange passe #16

Les ailes, souvent, ont des oiseaux

C'était mars, c'était un soir à de lumière rampante dans l'agence photo où je travaille. J'avais fini, je regardais mes emails avant de plonger les lieux dans le noir. C'était mars, ses vents violents et ses pluies irisées, ses bruines qui n'osent presque pas exister. Je n'étais pas pressée, je n'étais pas encore maman. La … Lire la suite Les ailes, souvent, ont des oiseaux

Un ange passe #15

Il y a un an, dans la campagne givrée d'une escapade à trois. Tu avais détesté rouler de nuit, et savouré le feu qui crépitait dans le poêle ancien posé au centre de la minuscule maison louée. C'était une parenthèse drôle, entre déconnexion du monde et reliquats d'hiver. Des instants volés à l'urgence du quotidien, … Lire la suite Un ange passe #15

Il y avait un phoenix, qui portait le monde

Je la regarde, je cherche dans ses traits l'indice délicat de la femme qu'elle deviendra, et je ne vois souvent que toi. La femme verticale. La femme de l'effondrement et des résurrections. Celle qui m'a dit un jour : "J'ai fait un garçon parce qu'il le fallait. Je l'aime plus que tout. Ensuite j'ai fait … Lire la suite Il y avait un phoenix, qui portait le monde

Je t’aime grand et fort et fou

Il y a la petite fille modèle, avec ses manches ballon et sa raie sur le côté, telle que je l’ai projetée lorsque j’étais enceinte. Cette petite fille a le visage de mon enfance, celui des fillettes de la comtesse de Ségur, de mes cousines ou des enfants de mes cousines. Elle ne dit jamais … Lire la suite Je t’aime grand et fort et fou

Je n’oublierai pas de t’aimer

Ma jolie S.,   Le soleil revient timidement ces derniers jours. Les visages s'ouvrent, les nuages semblent avoir été chassés par l'entrain d'une promesse. Un été à nouveau. Un été à Paris, quand on sait combien ses rues moins pressées sont agréables, et sa rumeur fleurie loin du tourisme habituel.   Je suis très triste … Lire la suite Je n’oublierai pas de t’aimer