Un ange passe #19

Toujours, repenser à cette phrase que m'a dit une amie un soir d'écriture : "surtout, n'oublie pas de danser". Repenser à cette décharge de vie, elle avait les yeux bleus, elle avait été mère avant d'être femme et quelques années plus tard, elle nous parlait de son rêve si grand, si haut, la danse. Le … Lire la suite Un ange passe #19

Publicités

Tu es parfaite

Avant, je n'aimais pas beaucoup qu'on me dise que tu es parfaite. J'entendais : bien élevée, sage, jolie, intelligente. Ça sonnait comme une image d'épinal : un brin désuet, et bien plus proche du carcan que des habits virevoltants de l'enfance. Alors je répondais, systématiquement : "Non, elle est elle et c'est déjà exceptionnel." Dans … Lire la suite Tu es parfaite

Un ange passe #17

Je ne raconterai jamais notre rencontre ici. Je ne peux pas, tes premiers instants doivent t'appartenir. Je parlerai sans doute un jour de cette famille de soignants qui m'a portée, de cette violente compression abdominale manuelle (CAM) qui handicape les femmes, ou encore de mon choix d'avoir été suivie en clinique. Sans doute, le moment … Lire la suite Un ange passe #17

Un ange passe #15

Il y a un an, dans la campagne givrée d'une escapade à trois. Tu avais détesté rouler de nuit, et savouré le feu qui crépitait dans le poêle ancien posé au centre de la minuscule maison louée. C'était une parenthèse drôle, entre déconnexion du monde et reliquats d'hiver. Des instants volés à l'urgence du quotidien, … Lire la suite Un ange passe #15

Il y avait un phoenix, qui portait le monde

Je la regarde, je cherche dans ses traits l'indice délicat de la femme qu'elle deviendra, et je ne vois souvent que toi. La femme verticale. La femme de l'effondrement et des résurrections. Celle qui m'a dit un jour : "J'ai fait un garçon parce qu'il le fallait. Je l'aime plus que tout. Ensuite j'ai fait … Lire la suite Il y avait un phoenix, qui portait le monde

Lettre à la femme que tu seras #2

Ma Romy, mon amour, Douze mois se sont écoulés depuis la première lettre que je semais ici, comme une bonne résolution à laquelle je devrais me tenir pour toujours. Je n'ai pas toujours su être fidèle aux vœux d'écriture que j'avais formulé pour 2017. Mes convictions ont tangué, je me suis parfois sentie incomprise dans … Lire la suite Lettre à la femme que tu seras #2

Je t’aime grand et fort et fou

Il y a la petite fille modèle, avec ses manches ballon et sa raie sur le côté, telle que je l’ai projetée lorsque j’étais enceinte. Cette petite fille a le visage de mon enfance, celui des fillettes de la comtesse de Ségur, de mes cousines ou des enfants de mes cousines. Elle ne dit jamais … Lire la suite Je t’aime grand et fort et fou

La seule question

A dix-sept ans, je suis partie de nuit pousser la porte paternelle. Les retrouvailles de l'adolescente furieuse que j'étais et de l'homme nouvellement divorcé, à qui je n'avais plus parlé depuis longtemps, se sont égrenées au fil d'une nuit à fumer des gitanes, lire l'avenir dans un verre de whisky et poser les fondations d'une … Lire la suite La seule question