Lettre à l’amoureuse que j’étais

Je t'ai aperçue, fugitive, dans le dédale du nombre de pas journaliers pour être en bonne santé, et des heures longues remplies d'obligations, pour ne pas te noyer dans le chagrin. J'ai vue tes bras lourds d'un amour fulgurant, dont tu pressens qu'il sera ton Amour. Je t'ai sentie chercher ton équilibre sur la corniche … Lire la suite Lettre à l’amoureuse que j’étais

Publicités

Cet enfant-là

Cet enfant-là, était celui du mois de décembre. C'était peut-être un garçon, ou peut-être une fille. C'était l'enfant aux prunelles enneigées, le troisième espéré depuis que nous tentions d'agrandir la famille. Il arrivait d'un amour de dix-huit années lumières, il emergeait depuis deux ans et les premiers pas de notre grande. Pour l'éclore dans mon … Lire la suite Cet enfant-là

Les mères que je connais

Les mères que je connais courent du matin au soir de la crèche au boulot et se débrouillent encore pour avoir un pain au chocolat à la sortie de l'école. Elles ne renoncent pas à la tendresse, ni à la volupté et achètent des huiles pour masser leurs cicatrices. Elle rééduquent leurs corps à se … Lire la suite Les mères que je connais

Pourquoi ?

Parce qu’il y a des jours légers comme une brise. Et que tu prends le temps d’enfiler une robe. De mettre du parfum. Ou pas. Parce que tu as lu trois histoires au lieu de deux, hier soir. Parce que tu te confrontes au brouhaha chaque jour, sans rechigner. Parce que tu sais dire que … Lire la suite Pourquoi ?

Re-naissance

Mon amour, ma lumière, Tu aurais dû recevoir cette lettre les premiers jours de janvier, comme chaque année. Mais ces derniers mois ont été chaotiques, et je ne voulais pas que cette missive annuelle soit ternie par ma fatigue, ou mes inquiétudes de fin de grossesse. Tu mérites la plus grande des disponibilités, et quand … Lire la suite Re-naissance

J’aimerais être cette femme

A 19h12, le trésor termine son repas. Je me félicite encore d'avoir décidé d'avancer l'heure des festivités, pour nous extraire de cet énième bras de fer autour de l'assiette qui gangrenait nos fins de journées depuis des semaines. Il fait déjà nuit noire, j'allume l'ampoule du couloir car je sais qu'elle va vouloir aller chercher … Lire la suite J’aimerais être cette femme

De cet amour ardent je reste émerveillée, d’Andrée Chedid

Je reste émerveillée Du clapotis de l’eau Des oiseaux gazouilleurs Ces bonheurs de la terre Je reste émerveillée D’un amour Invincible Toujours présent Je reste émerveillée De cet amour Ardent Qui ne craint Ni le torrent du temps Ni l’hécatombe Des jours accumulés Dans mon miroir Défraîchi Je me souris encore Je reste émerveillée Rien … Lire la suite De cet amour ardent je reste émerveillée, d’Andrée Chedid

Tu es parfaite

Avant, je n'aimais pas beaucoup qu'on me dise que tu es parfaite. J'entendais : bien élevée, sage, jolie, intelligente. Ça sonnait comme une image d'épinal : un brin désuet, et bien plus proche du carcan que des habits virevoltants de l'enfance. Alors je répondais, systématiquement : "Non, elle est elle et c'est déjà exceptionnel." Dans … Lire la suite Tu es parfaite

Un ange passe #17

Je ne raconterai jamais notre rencontre ici. Je ne peux pas, tes premiers instants doivent t'appartenir. Je parlerai sans doute un jour de cette famille de soignants qui m'a portée, de cette violente compression abdominale manuelle (CAM) qui handicape les femmes, ou encore de mon choix d'avoir été suivie en clinique. Sans doute, le moment … Lire la suite Un ange passe #17