Il fait toujours noir puisque c’est la nuit

Ma Romy, ma jolie, Tu t'es réveillée ce matin en t'esclaffant : "J'ai bien dormi, maintenant je veux jouer". Tu as déboulé dans notre lit les cheveux en épis, tu t'es fait de la place à notre place, pour boire ton biberon et raconter les premières joies qui te viennent. J'ai repensé à tous ces … Lire la suite Il fait toujours noir puisque c’est la nuit

Publicités

La seule question

A dix-sept ans, je suis partie de nuit pousser la porte paternelle. Les retrouvailles de l'adolescente furieuse que j'étais et de l'homme nouvellement divorcé, à qui je n'avais plus parlé depuis longtemps, se sont égrenées au fil d'une nuit à fumer des gitanes, lire l'avenir dans un verre de whisky et poser les fondations d'une … Lire la suite La seule question

Voir, et être vue 1/2

Cet été, prendre quelques semaines loin du blog m'a permis de dresser le bilan positif d'une année d'écriture, et de m'acheminer vers une utilisation qui me corresponde plus. J'ai réalisé que mes attentes avaient évolué, et que j'avais peu à peu contourné certaines règles que je m'étais fixées. J'ai compris, surtout, qu'il me fallait redistribuer … Lire la suite Voir, et être vue 1/2

Noces de coton : merci !

Il y a un an jour pour jour, je posais ici les premiers mots du grand livre de notre famille. Je voulais lever un voile pudique sur la vie ordinaire d'une famille homoparentale, et poser des mots sur les moments heureux, les difficultés très banales, des apprenties mamans que nous sommes. J'espérais, secrètement, réussir à tisser … Lire la suite Noces de coton : merci !

Prêts, feu, partez !

Devenir parents, c'est accueillir un supplément d'âme, et apprendre à tempérer les milles doutes qui vont avec le rôle. C'est, je crois, tenter d'accoucher du meilleur de soi-même, et réussir à se pardonner les emportements passagers, que nos mini-nous oublient souvent bien vite.  J'ai toujours dit que Romy est une petite fille facile. Mais depuis … Lire la suite Prêts, feu, partez !