Debout

Une barrière poussée, les cheveux dans le rang Tu vas contre le vent, tu ne te caches plus Dans tes brassées de roses et tes voiles fleuris Le portail rouillé a grincé une fois Encore un matin fauve sur la contradiction Une digue anéantie, un barrage fendu Sur la peur opiniâtre La vieille rengaine Un … Lire la suite Debout

Publicités

#Résistantes : Suzy, la nuit

"Je viens parce que j’ai vieilli, un peu. Combien d’années déjà ? Tu ne comptes pas sans doute, moi je ne compte plus. Avant oui, mais maintenant, je suis à un âge où l’on s’empêche de compter les jours pour ne pas voir s’éloigner la beauté des révoltes. Je viens te voir. Je te trouve changée. … Lire la suite #Résistantes : Suzy, la nuit

Cette fille-là

Elle part tout l'temps Cette fille-là Elle part sur des coups d'tête et pour des alouettes Elle fait des pirouettes et voilà la carpette Volant dans ses mousselines parfumées Elle part tout l'temps Cette fille-là Signe de la main et plus rien au matin Empreintes de destins sur crochets et satins Là où tu soufflais … Lire la suite Cette fille-là

#Résistantes : Éthel, regardez-moi

"Regardez-moi. Je ne suis déjà plus là. J’avance, je disparais. Je m’efface aux courses de l’instant. J’ai mis ma robe rouge. Une broche en fleur de velours sur le col à droite. J’ai fouillé dans la malle, je n’ai pas retrouvé la blanche, la rouge faisait l’affaire. Regardez-moi, vraiment. Je veux dire, pas au travers. … Lire la suite #Résistantes : Éthel, regardez-moi

De cet amour ardent je reste émerveillée, d’Andrée Chedid

Je reste émerveillée Du clapotis de l’eau Des oiseaux gazouilleurs Ces bonheurs de la terre Je reste émerveillée D’un amour Invincible Toujours présent Je reste émerveillée De cet amour Ardent Qui ne craint Ni le torrent du temps Ni l’hécatombe Des jours accumulés Dans mon miroir Défraîchi Je me souris encore Je reste émerveillée Rien … Lire la suite De cet amour ardent je reste émerveillée, d’Andrée Chedid

Palladium, par Brigitte

T'es belle même quand tu pleures T'as le spleen élégant le blues enchanteur Il devrait être aveugle et sourd Pour être allé faire un tour C'est pas la peine de faire semblant Je sais qu'on n'est pas des géants Viens on pleure on pissera moins Comme toujours ça passera Ça va ça vient ça s'en … Lire la suite Palladium, par Brigitte

L’arbre secret de ma mémoire, de Françoise Collin

Tu étais clos comme une péniche noire A la surface du canal. Pourtant je pris demeure sur ta vie. Ma tête de fenouil enflée de fourmis rouges, Fourmis ailées, fourmis sans cesse remuantes, Mon vêtement Tu y as mis le feu dans un bois de jonquilles, Et notre amour s’habilla de fumée. La grande feuille … Lire la suite L’arbre secret de ma mémoire, de Françoise Collin

Mes bibles féministes

Vous commencez à le savoir : je suis féministe. Plus que cela, j’ai coutume de dire lorsque l’on m’interroge que je suis entrée en féminisme comme on entre en religion. Imaginez la révélation d’une lecture du monde qui m’expliquait enfin pourquoi je ressentais une colère si profonde et comment lutter pour obtenir ma place au … Lire la suite Mes bibles féministes

LES CENT LANGAGES DE L’ENFANT

L’enfant est un multiple de cent. L’enfant a une centaine de langages, une centaine de mains, une centaine de pensées, une centaine de façons de réfléchir, de jouer, de parler. Une centaine toujours une centaine de façons d’écouter, de s’émerveiller, d’aimer une centaine de joies à chanter et comprendre une centaine d’univers à découvrir une … Lire la suite LES CENT LANGAGES DE L’ENFANT

CENT LIVRES ⭐ LE CHÂTEAU DE VERRE, JEANNETTE WALLS

"Je me demandais dans le taxi si je n'étais pas trop habillée pour la soirée quand j'ai aperçu maman en train de fouiller dans une benne à ordures. (...) Elle s'était entouré les épaules de chiffons pour se préserver de la fraîcheur printanière et faisait son choix dans la poubelle pendant que son chien, un … Lire la suite CENT LIVRES ⭐ LE CHÂTEAU DE VERRE, JEANNETTE WALLS