Le trait d’union

Hier, nous avons reçu un courrier du tribunal nous informant que le nom de famille demandé pour l’adoption de Romy n’est pas valable, car la loi n’autorise pas qu’un trait d’union apparaisse entre les noms de ses deux mamans.

Une petite étape, un courrier à taper, la montagne n’est plus très longue à gravir.

J’ai depuis ce sourire aux lèvres. Je pense au monde tel qu’il change, je pense à l’équilibre fragile de notre société, à l’entrechat imperceptible d’un système législatif qui passe douloureusement certaines étapes, et s’accroche bec et ongles aux détails du monde ancien, comme pour empêcher toute évolution.

Il aura coûté du papier, un timbre et une étude typographique de notre demande à une greffière, pour nous signifier que notre procédure d’adoption est suspendue tant que nous ne confirmons pas que nous demandons un nom de famille composé, sans trait d’union. Il aura surtout couté du temps humain, pour faire appliquer l’alinéa X d’une loi indifférenciée sur les types d’adoption, alors qu’il tombe sous le sens que chaque cas est particulier.

Je suis navrée, madame, de cette perte de temps.
Nous acceptons avec bonheur de renoncer à ce petit tiret, car nous avons toute la vie pour avancer main dans la main. Quand on partage cette réalité, le symbolique importe peu.

Man0umi_IMG_6597

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s