Le monde te regarde 

Depuis quelques années, mon amoureuse a pris conscience de la nécessité urgente d’agir pour laisser à nos mini-humains un monde en bonne santé. Et bien que je me moque souvent d’elle, je sais au fond de moi qu’elle a raison sur bien des points. Alors comme des milliers de « bobos parisiens », nous tentons de consommer équitable, et bio lorsque notre porte-monnaie le permet. Nous faisons attention à économiser les lumières, et nous réduisons de plus en plus notre consommation de plastique. Il faut dire que c’est une astreinte, pour moi qui suis peu patiente et plus encline à écouter mon envie de pains aux chocolats, plutôt qu’à me rabattre sur autre chose parce qu’ils sont emballés un par un, et que c’est inadmissible.

Récemment, Romy a découvert la fontaine à eau du parc à côté de chez nous. Elle a joué longtemps, s’émerveillant de voir l’eau couler dans ses paumes, et pataugeant l’air hilare dans la flaque fraîche. C’était pour elle un de ces instants de grâce propre à l’enfance, où l’on s’émerveille sur quelque chose de nouveau et qui semble magique. Les jours suivant, à chaque visite de parc, Romy cherchait la fontaine, et s’y précipitait pour regarder encore et encore couler l’eau.

Ca a amené entre Oumi et moi une discussion de fond. Car depuis que notre fille est née, nous faisons vraiment attention à conserver cette mesure qui n’empiète pas sur son plaisir, mais qui limite le gaspillage.

Pour cette raison, passé le premier mois, nous avons cessé les bains tous les soirs. Ils ont été nécessaires pour que Romy trouve ses marques dans les rituels du soir, mais on sait depuis longtemps que la peau des bébés à un PH fragile, et qu’ils n’ont pas besoin d’être lavés quotidiennement. Nous sommes donc passées à trois bains par semaine. Puis aux douches, quand elle a eu huit mois et qu’elle n’a plus eu peur du pommeau.

Pour mon amoureuse, laisser Romy appuyer vingt fois de suite sur cette fontaine qui coule à gros débit pendant plusieurs minutes, c’est être irresponsable. C’est oublier que des millions d’enfants n’ont pas accès à l’eau de par le monde. C’est nier notre responsabilité de transmettre aux générations futures le souci de l’économie, et du respect de la planète.

Pour moi, il s’agit surtout de trouver l’équilibre. Je trouve Romy trop petite pour appréhender ce genre de concepts, dont elle comprendrait probablement une version simplifiée et j’imagine, anxiogène. Mais j’entends que notre responsabilité de parents passe par l’exemple. Alors nous avons décidé de limiter les rencontres avec cette fontaine, pour ne pas créer une frustration omniprésente, et la laisser en même temps jouer parfois avec l’eau qui est un élément clé d’apprentissage.

Dans les prochains mois, nous investirons dans une petite piscine d’intérieur pour qu’elle puisse barboter à loisir. J’aimerais aussi ralentir la consommation d’eau minérale, car il me semble qu’à 14 mois ses reins sont assez mâtures pour supporter l’eau courante, et je n’aime pas toutes ces bombonnes dans nos déchets.

Tendre vers la conscience du monde, donc, et garder à coeur nos valeurs de responsabilité commune. Romy sera actrice du monde de demain, cette expression que j’utilise si souvent dans le cadre de mon travail, et c’est aussi ça être mamans.

man0umi_img_6673

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s